Chimio et perte de cheveux

stéthoscope médicale

Parmi tous les effets indésirables de la chimiothérapie que sont les nausées, les aphtes et une grande fatigue, la perte des cheveux est celle qui est souvent la plus redoutée. Sachez que la chute des cheveux n’est pas automatique, qu’elle dépend des médicaments et de leurs dosages. Les substances chimiques utilisées lors de la chimiothérapie ainsi que leurs dosages sont adaptés à chaque patient. Votre médecin pourra vous dire selon le traitement qu’il vous administre si vous risquez une alopécie .

 

 

Pourquoi les cheveux tombent pendant une chimio ?

 

 

La chimiothérapie a pour but de supprimer les cellules cancéreuses, d’empêcher leur renouvellement et leur prolifération dans le corps (métastases). Pour cela les médicaments s’attaquent sans discernement à toutes les cellules qui se renouvellent rapidement, dont les follicules pileux. Les cheveux et les poils (cellules à renouvellement rapide) ne peuvent alors plus suivre leurs cycles de croissance habituels et se mettent à tomber.

 

 

Quand arrive cette chute de cheveux ?

 

 

La perte des cheveux intervient généralement 2 à 3 semaines après le début des traitements. Mais elle peut débuter chez certaines personnes dès la première séance de chimiothérapie. La chute des autres poils du corps, des sourcils et des cils arrive généralement après. La chute des cheveux peut arriver brutalement ou être plus progressive. Cela dépend encore une fois de la nature des produits et de leurs dosages. Nous vous conseillons d’adopter une coupe plus courte avant même le début des traitements si vous savez que le produit fera tomber vos cheveux. Cela fortifiera vos cheveux, et leur chute sera moins impressionnante.

 

 

Peut-on limiter les effets d’une chimiothérapie sur les cheveux ?

 

 

Il est possible de limiter les effets de la chimio sur les cheveux dans une certaine mesure. Parlez-en avec votre oncologue pour voir si des solutions sont envisageables.

 

 

Port d’un casque réfrigérant 

 

Le casque réfrigérant, en refroidissant la tête, réduit l’apport sanguin des follicules pileux en rétractant les vaisseaux sanguins. Selon ce principe, le traitement n’atteindrait pas ou peu les cheveux. L’efficacité des casques est cependant discutée. Certaines équipes soignantes le recommande et systématise sont utilisation. D’autres ne le conseillent pas. Assez inconfortable, le casque a de possibles effets secondaires liés au froid et demande à être changé toutes les 30 minutes pour une efficacité optimale. Il n’est pas possible de l’utiliser dans certains cas à cause de la durée des traitements. Son utilisation peut être contre-indiquée dans certains cas. Le personnel soignant saura vous renseigner et vous conseiller.

 

 

Conserver une alimentation équilibrée

 

Il peut être compliqué de s’alimenter pendant la chimio. Nausées et pertes d’appétit sont fréquentes. Il est recommandé de conserver une alimentation équilibrée pour en limiter les effets secondaires notamment sur les cheveux. Hydratez vous correctement, conserver le plaisir, la convivialité des repas. sans excès. vous apportez les nutriments essentiels. Fractionnez les repas si vous avez du mal pour vous alimentez.

 

Renseignez-vous sur les interactions entre alimentation et les médicaments que vous prenez contre le cancer. Par exemple le jus de pamplemousse rentre en conflit avec certains médicaments utilisés contre le cancer. Si vous rencontrez de grandes difficultés à vous alimenter, parlez-en à votre médecin. Sachez également qu’il existe un outil en ligne, formidable rempli de recettes intéressantes pendant une chimio. C'est le site vite fait bienfaits d'Unilasalle qui suggère des recettes de l'apéro au dessert compatibles avec les problèmes que vous pourrez rencontrer durant une chimio.

 

 

Comment masquer l’alopécie ?

 

 

Une perte de cheveux subite et soudaine peut être difficile à vivre. Des solutions existent pour dissimuler l’alopécie. Les perruques, bonnets, turbans, accessoires comme des foulards, bonnets avec franges masquent efficacement un crâne sans cheveux. Consultez notre article pour vous aider à choisir votre bonnet chimio. N’ayez pas trop d'a priori, faites vous accompagner lors des essayages et tentez, pourquoi pas, des couleurs inédites pour vous. Avec un peu de patience, vous trouverez sans doute l’accessoire le plus adapté à votre personnalité et votre style vestimentaire. Le gris passe partout si vous hésitez.

 

 

Soulager les démangeaisons du cuir chevelu

 

 

Le cuir chevelu peut souffrir des traitements. Il devient alors hypersensible, c'est ce que l'on nomme la trichodynie. Vous ressentez des picotements, des démangeaisons apparaissent parfois. Pour soulager, massez votre crâne du bout des doigts avec une huile de jojoba, noisette, abricot, coco ou d’amande douce. Une fois les traitements terminés, vous pouvez continuer ces massages. En stimulant la circulation sanguine, vous faciliterez la repousse de vos cheveux.

 

 

La repousse des cheveux après une chimio

 

 

La reprise de la pousse des cheveux intervient quand les produits ne sont plus présents dans votre corps. Cette repousse peut intervenir juste après la fin des traitements ou mettre un peu plus de temps à arriver. On peut la favoriser dans une certaine mesure. Il se peut que les cheveux repoussent différemment. Parfois ils sont plus fins, ont une texture, un aspect, une couleur ou une densité différente.

 

Ces changements lors de la repousse, qui peuvent être temporaires ou définitifs, ne sont pas prévisibles. Il arrive aussi plus rarement que les cheveux ne repoussent pas. Suivant l’étendue, les prothèses capillaires partielles peuvent vous aider à masquer cette alopécie. Elles pourront faire l’objet d’une prise en charge CPAM à hauteur de 125€ pour un tarif maximal de 125€.