Le rôle des aidants pour le choix d'une perruque

main tendue

On ne choisit pas d'être aidant, c'est les aléas de la vie qui vous font le devenir. C'est une place et une expérience de vie un peu spéciale. Rien ne nous forme à cela, néanmoins, le rôle des aidants dans le soutien de proches atteints de cancer est fondamental. Ils sont un appui psychologique et une aide dans toutes les tâches du quotidien. Etant d'autres façons affectés par la maladie de leur proche, leur mission n'est pas toujours facile car ils doivent être à l'écoute, se montrer disponible, trouver les mots justes et assister leur proche. C'est notamment le cas quand la question du choix d'une perruque se pose. Quel peut alors être le rôle de l'aidant et comment peut-il faciliter la vie de son proche dans cette démarche ?

1/ Renseignez-vous sur les solutions pour dissimuler une perte de cheveux

Aidez votre proche à se renseigner sur les moyens de dissimuler sa perte de cheveux. Il peut être fatigué par la maladie, les traitements, préoccupés ou angoissés et donc pas dans les meilleures dispositions psychiques ou physiques pour aller à la pêche aux informations. Vous lui éviterez ainsi une source de fatigue supplémentaire. 

 

 

Les différentes catégories de perruques :

 

 

3 grandes catégories de perruques se distinguent selon la nature de leurs cheveux. Les perruques permettent de conserver une vie sociale bien souvent sans que personne ne remarque votre perte de cheveux. Elles demandent cependant un minimum d'entretien et certaines personnes préféreront des alternatives qu'elles jugeront plus confortables.

 

Les perruques synthétiques :

 

+ Facilité d'entretien , bon marché

- Durée de vie limitée, au réalisme qui dépend de la qualité de la fibre utilisée

 

Les perruques semi-naturelles :

 

+ Facilité d'entretien, confortables et réalistes

- Prix moyen

 

Les perruques naturelles :

 

+ Réalistes et ultra-personnalisables, confort

- Doivent être coiffées quotidiennement comme vous le faites avec vos propres cheveux, prix plus élevé, et plus lourdes

 

 

 ⇒ Guide pour choisir sa perruque 

 

 

Les alternatives à la perruque :

 

 

Les bonnets, turbans, foulards

 

Il existe des alternatives pour toutes celles qui ne sont pas à l'aise à l'idée de porter une perruque mais qui ne veulent pas être tête nue, ou faire une pause avec sa prothèse capillaire. Ce sont les accessoires de type bonnets, turbans ou foulards. Composés en polyester, bambou ou coton, ces accessoires sont faciles à mettre et confortables pour le cuir chevelu. Il est possible de les porter avec des couronnes de cheveux, des mèches ou des franges (la grandes familles des prothèses capillaires partielles).

 

 

Conseils pour choisir son bonnet chimio 

 

 

Les prothèses capillaires partielles

 

 

Les prothèses capillaires partielles sont des volumateurs, franges ou encore toppers. Elles se portent en complément de vos cheveux (pour apporter plus de volume, densité, longueur) ou sous un bonnet, turban, foulard. Une frange ou une mèche de cheveux dépasse sur votre front pour donner l'illusion d'une chevelure sous votre accessoire.

2/ Les possibilités de prise en charge des perruques

Les patientes suivies pour une affection longue durée (ALD) comme le cancer, bénéficient d'un taux de prise en charge de 100% de l'Assurance Maladie. Pour en bénéficier, elles doivent s'adresser à un revendeur agréé par la sécurité sociale et posséder une prescription médicale. Le montant de la prise en charge varie alors selon le type de perruque.

 

 

Les perruques de classe 1 : 350€ de prise en charge pour un prix maximal de 350€. Ce sont principalement des perruques synthétiques.

 

Les perruques de classe 2 : 250€ de prise en charge pour un prix maximal de 700€. Perruques semi-naturelles et naturelles. Votre mutuelle peut selon votre contrat compléter la prise en charge.

 

Les prothèses capillaires partielles : 125€ de prise en charge pour un prix maximal de 125€.

 

3 accessoires (bonnets, turbans, bandeaux) : remboursement maximum de 20€ pour une prix maximal de 40€. Votre mutuelle peut selon votre contrat payer le reste à charge.

 

 

 

Les démarches de remboursement des perruques et accessoires

3/ L' accompagnement pour des essayages

Comment trouver un perruquier ?

 

Vous pouvez proposer à votre proche de l'aider dans son choix de prothèse capillaire. Dans un premier temps consulter la carte des perruquiers de l'inca qui recense les perruquiers conventionnés par la CPAM proches de votre domicile. Si vous accompagnez votre proche à l'hôpital, renseignez-vous s'il existe un espace réservé pour les prospectus et catalogues des perruquiers. N'hésitez pas à vous servir et à les consulter ensemble chez vous. Certaines marques ont des catalogues en ligne. N'hésitez pas à regarder sur leurs sites Internet pour voir les modèles qu'ils proposent. Des modèles vous plaisent ? Bingo ! Prenez rendez-vous dans les enseignes concernées pour des essayages (certaines se déplacent même à votre domicile ou à l'hôpital). Rien ne vous plaît ? Prenez quand même rendez-vous. Rien de tel que des essayages pour se faire une idée des produits. De plus les perruquiers peuvent parfois commander des modèles sur demande. Prenez donc ce temps afin de ne pas regretter.

 

Si cela est possible, accompagnez votre proche lors des essayages de perruques qui sont la plupart du temps sur rendez-vous. N'hésitez pas à contacter plusieurs vendeurs. Essayer de regrouper les rendez-vous dans la mesure du possible afin de ne pas vous épuiser. 

 

Essayez d'aborder les choses avec le plus de sérénité possible en étant détendu, patient et à l'écoute. Votre présence est déjà un soutien moral important. Les essayages sont aussi  l'occasion de partager un moment de complicité et même parfois de sourire.

 

 

Comment conseiller lors de l'essayage d'une perruque ?

 

Vous êtes là pour aider un proche dans son choix. Ne cherchez pas à tout prix une perruque qui serait la copie conforme d'une coiffure. On peut s'en approcher mais le rendu ne sera jamais tout à fait identique. Il y a un effet apprêté des perruques qui peut dérouter et dénoter avec une absence de maquillage. N'hésitez pas à faire essayer des modèles aux longueurs, coupes ou couleurs complétement différentes de la coiffure habituelle. Les bonnes surprises sont parfois au rendez-vous.

 

 

Où trouver une aide esthétique ?

 

Essayez de voir si une socio-esthéticienne est présente dans l'équipe soignante de l'hôpital. Elle sera la plus à même de conseiller et mettre en beauté votre proche. Pas de socio-esthéticienne ? Regardez si l'hôpital possède une maison des patients où votre proche pourra trouver des conseils et différents ateliers de soutien. A la maison, vous pouvez aider votre proche par exemple en regardant sur le site "belle et bien". Ils ont créé des tuto simples pour par exemple dessiner des sourcils, travailler son regard...

 

 

Soutenir autrement

 

En signe de soutien à votre proche, vous pouvez accessoiriser votre propre coiffure en mettant un bandeau ou un bonnet. D'autres se coupent les cheveux ou se rasent la tête, c'est une manifestation de soutien plus radicale... Chacun fera selon son ressenti. Pour les plus festifs et si votre proche y semble réceptif, organisez une "soirée perruque" pour banaliser cette expérience et la dédramatiser. C'est l'occasion d'apporter son soutien tout en passant un moment de convivialité.

 

 

Liens utiles :

 

L'association française des aidants

 

Association Rose Up