Comment hydrater une perruque ?

L'hydratation d'une perruque

Nous partirons du postulat qu’il n’est uniquement possible d’hydrater que les fibres naturelles d’une perruque. Pour les fibres de synthèse il est juste possible de les protéger en appliquant des produits adaptés.

 

 

 

Qu'est ce que l'hydratation capillaire ? Quel est son intérêt pour votre perruque ?

 

 

Ensuite il faudra comprendre comment fonctionne l’hydratation capillaire. Dans hydratation il y a le préfixe “hydra” qui vient du grec “hydro” qui signifie “eau”. Or l'hydratation des cheveux n’est pas qu’une affaire d’eau; loin de là. D’ailleurs, pour la petite histoire, les cheveux ne raffolent pas forcément de l’eau en réalité, c’est pour cela qu’ils peuvent devenir mousseux et bizarres par temps humide. En effet dans la structure du cheveux pour faire simple, les écailles qui l’entourent adorent les corps gras (sébum quand tu nous tiens) et c’est dans le cortex du cheveux qu’on y trouvera l’eau. Le danger est le suivant, l’eau sur les écailles les fait s’ouvrir et offre l’opportunité par capillarité à l’eau du cortex de se faire la belle. Résultat, les cheveux se retrouvent à sec. D’où l’intérêt de faire entrer dans la partie un nouvel ami : l’humectant, le sauveteur (Provitamines B5, acide hyaluronique…). L’humectant va agir comme des éponges et retenir l’humidité au sein du cortex du cheveux. Et là c’est le trio de rêve : l’eau qui ouvre les écailles, l’humectant qui retient l’eau et l’huile qui protège le tout, bimbamboum le tiercé gagnant.

 

Maintenant que vous avez compris comment fonctionne grosso modo l’hydratation, appliquons le principe à la perruque. Elle revêt un caractère encore plus essentiel pour la perruque car cette dernière ne bénéficie d’aucun avantage corporel pour se faire (pas de sébum, pas d’eau). Et pourtant les fibres de la perruque en ont grand besoin puisqu’elles subissent les affres du quotidien, frottements, UV, chaleur…

 

 

Les signes d'un manque d'hydratation

 

 

Les fibres deviennent mousseuses. Votre perruque s'emmêle beaucoup et il est de plus en plus difficile de dompter cette crinière. Le cheveu est terne et peut même devenir rêche passé un certain stade. L'alerte est donnée. Il est donc temps d'agir avant d'arriver au point de non-retour. Nous rappelons qu'en principe, une hydratation et des soins réguliers évitent pas mal de tracas. Nous vous invitons donc à veiller à la bonne hydratation de votre perruque sur votre cycle de lavage et entre les cycles également. Gardez également à l'esprit que les fibres naturelles et synthétiques s'usent avec le temps. (Et oui, on ne fait malheureusement pas de miracle… et nul ne défie l'empreinte du temps qui passe) Quand il deviendra difficile de faire renaître le phœnix de votre prothèse, c'est le signe qu'il faut en changer. Pour rappel si vous êtes en ALD une prise en charge de la CPAM est possible tous les 12 mois.

 

Avant de penser à votre nouvelle coiffure, allez on se remonte les manches et on s'attaque au nœud du problème. 

 

 

Hydratez votre perruque, étape par étape :

 

 

- Démêlez votre perruque et prévoyez un shampoing doux sans sulfate, un soin type conditionneur ou leave-in, ainsi qu'un masque soin capillaire.

 

- Procédez à un cycle de lavage classique ( voir l'article Comment laver une perruque ? ) ou réalisez l'hydratation entre deux cycles de lavages.

 

- Laissez sécher votre perruque en la pré-coiffant. Si les soins n'ont pas donné de résultats satisfaisants alors procédez à l'hydratation intense.

 

- Afin d'intensifier l'hydratation, humidifiez les cheveux de votre perruque naturelle à l'eau de source avec un vaporisateur ou un brumisateur. 

 

- Utilisez un soin contenant soit de la provitamine B5 (ou panthénol), de l'acide hyaluronique, de l'aloé vera, du miel, des acides aminés, de la glycérine, de l'urée… ils ont un effet humectant et retiennent l'eau.

 

- Appliquez une huile pour sceller l'hydratation dans les cheveux avec une huile végétale légère comme l'huile de coco. Evitez les produits qui graissent et alourdissent les cheveux en soin prélavage. Le jojoba et le camélia en soins réguliers fonctionnent aussi. Pensez également à huile d'argan sur les pointes sèches. TRES PEU SUFFIT !

 

Attention cependant, un excès d'huile sur les fibres capillaires donne un aspect gras et lourd. Utilisez-les avec modération quelque soit le type de fibres.

 

Insistez sur les longueurs et les pointes en évitant les racines, surtout si votre perruque a de la dentelle. Huile ou soin ont la fâcheuse manie de défaire les nœuds du tulle. Les cheveux tomberont donc plus vite.

 

 

Soyez plus vigilant avec les cheveux ondulés, bouclés ou frisés qui sont très souvent de nature plus sèche. Des mousses définissantes conçues spécialement pour ce type de texture peuvent s'avérer d'une grande aide.

 

Pour les perruques synthétiques, une huile légère sur les longueurs permettra d'éviter les emmêlements et les frisottis.